top of page

Pieds nus! Libre, Sauvage et Vivante !



Cela fait 20 ans que je marche pieds nus. Plus précisément, 21 ans. J’ai commencé en 2003, j’avais 20 ans et nous sommes en 2024 et j’ai 41 ans. Cela fait donc plus de la moitié de ma vie que je marche pieds nus le 80% du temps…


Cela fait plusieurs mois que j’ai envie d’écrire à ce sujet. Aujourd’hui je le fais !


Je suis allée dernièrement écouter une conférence dans le Village de Marchissy à martchissy.art . C’est rigolo : Marchissy – Marchailleur . Surtout pour un article qui parle de marche pieds nus hi hi :-) !


Je suis donc allée à Marchissy à la conférence du Docteur Ernst Zürcher  « Les Arbres et la santé de l’homme ». M. Zürcher est un grand spécialiste des Arbres autant dans l’aspect scientifique que dans son approche sensible et son intérêt marqué pour les caractéristiques mystérieuses et imperceptibles des Arbres. Cette conférence fait partie de celles qui m’ont le plus touchée. Une des toutes premières phrases qu’il a prononcées était : « Laisser les Arbres vivre, sans les couper, jusqu’à leur mort naturelle ». Déjà à cette phrase j’ai eu envie d’applaudir ! Et j’ai eu envie d’applaudir tout le long de cette conférence ! Autant dire que je l’ai fait avec un grand enthousiasme lorsque ce fut le moment !


Durant cette conférence il a expliqué les bienfaits des Arbres lorsqu’on est près d’eux et qu’on les touche, qu’on les respire, qu’on les admire, qu’on les entend, qu’on les goûte, qu’on les ressent… Il expliquait que la présence proche des Arbres, leur vibration, leur puissance, leur douceur, nous aide à nous intérioriser, à nous connecter à la Vie qui palpite en nous et autour de nous. Je remercie la Vie de m’avoir offert de vivre cela tant de fois durant mes balades en forêt ! Il expliquait également qu’une excellente façon de ressentir l’Arbre est de s’appuyer le dos contre son tronc et que le must est de le faire… pieds nus ! Parce que cela relie à la Terre et permet une circulation des fluides électriques entre le corps et la Terre.


C’est instant où ce Docteur a exposé cela m’a ravie ! Non pas parce qu’il expliquait les bienfaits d’être pieds nus, pour moi ce n’est pas nouveau, je le vis tous les jours. Mais parce que j’avais en face de moi un homme qui comme moi a ressenti en lui, ce bien-être profond d’être connecté à la Terre au travers de ses pieds-nus. Et en plus il en parlait dans une conférence sur les Arbres…


Donc, reprenons… Cela fait 20 ans (et quelques :-)) que je marche pieds nus.


L’idée m’est venue un jour où j’étais allée voir, pour la première fois, Amma, une sainte Indienne qui a accueilli des millions de personnes dans ses bras. Amma venait 3 jours chaque année en suisse, dans sa tournée européenne pour étreindre, d’un geste d’Amour, toutes personnes qui se présentait à elle. Pour recevoir ce câlin, nous devions faire la queue, car il y avait beaucoup de personnes. Devant moi il y avait une vieille femme pieds nus. Elle était belle. Et ses pieds… on voyait qu’ils foulaient la Terre depuis longtemps. Et là j’ai reçu l’inspiration. Je me suis dit : nos pieds sont faits pour être posés directement sur la Terre. Je vais dorénavant marcher pieds nus ! Depuis ce jour j’ai marché, chaque année, pieds nus toute la belle saison, et chaque année je me fixais de le faire au minimum jusqu’à ce qu’Amma revienne en suisse en octobre quand j’allais la revoir.


Passé octobre, la météo commence à être plus fraîche, particulièrement sous mes contrées où un manteau blanc n’est pas rare en hiver. Je marche pieds nus tant qu’il ne fait pas trop froid. En général, pour moi, en dessus de 5° ça va, en dessous de 5° c’est jouissif et en dessous de 0° ça devient difficile et avec le sel éparpillé partout pour éviter le gèle sur les routes ce n’est pas idéal. Cependant j’aime les défis !


Je marche pieds nus le 80% du temps et selon mon feeling. Grosso modo je mets des chaussures selon mes activités sportives, selon la météo trop froide ou parfois trop chaude ou selon le type d’endroit où je vais. Mais en dehors de ces moments, je suis toujours pieds nus !


Le moins que je puisse dire c’est que, de me voir marcher pieds nus, ne laisse personne indifférent ! D’autant plus lorsque que je marche pieds nus en hiver, ou dans un centre commercial ou pire : Dans un centre commercial en hiver !!! Ou le pire du pire : à la télévision tout en portant un anorak !!!!!  


J’ai découvert au fil des ans à quel point, voir quelqu’un marcher pieds nus, confronte les gens à certaines peurs profondes et les mènes à des réactions vis-à-vis de moi qui vont de la moquerie, à la curiosité, à l’inquiétude, à la méchanceté en passant, heureusement, aussi quelques fois par la bienveillance et la compréhension. Souvent les gens projettent leurs peurs sur moi : T’as pas peur d’avoir mal ? T’as pas peur de marcher sur une brique de verre ? Mais tu vas te salir les pieds et chopper des champignons ! T’as pas froid aux pieds ? J’ai eu aussi des gens qui ont eu honte de moi, honte de marcher avec moi dans la rue par exemple. Et quand je mets des chaussures j’ai aussi droit à des petites remarques : Ah ben tiens ! Tu as mis des chaussures toi ?!!! L’autre jour j’étais avec une de mes amies dans une grande manifestation de ma région et en fin de soirée elle me dit : "C’est fou ! Tous les gens avec qui on a discuté ont parlé de tes pieds !..." Hé oui ! Bienvenue dans mon quotidien :-) !


Je me suis demandée d’où peuvent bien venir les réactions si fortes des gens pour mes pieds ? Je crois que ces réactions vis-à-vis de moi apparaissent parce que dans le fond cela confronte les gens à certaines parts Sauvages oubliées d’eux-mêmes. Entrevoir les parts Sauvages de soi-même est extrêmement déstabilisant et provoque des réactions étranges. Je crois que l’humain, de par notre mode de vie actuel, s’est tellement distancié de qui il est essentiellement que le simple fait de s’imaginer avoir les pieds sur Terre lui fait peur.


J’ai heureusement des amis autour de moi qui aiment également marcher pieds nus et cela me fait toujours chaud au cœur quand je vois quelques orteils frétiller dans de l’herbe humide… Cependant dans mon quotidien je suis plutôt une sorte d’extra-terrestre… Et pourtant… quoi de plus terrestre que quelqu’un qui foule la Terre de ses pieds nus ?


Je sais que pour certaines personnes marcher pieds nus n’est pas envisageable, car leur santé ne le leur permet pas, cependant simplement poser vos pieds nus sur la Terre apportera déjà beaucoup. Et pour les autres, quand on n’a jamais vraiment marché pieds nus ça fait un peu mal quand on s’y met. Le temps que les pieds se fassent à cette contrainte. D’ailleurs c’est de là que ça vient : ça lui fera les pieds ! Et en ce qui me concerne après un hiver avec des chaussures, le printemps mes pieds sont plus fragiles, mais au bout de 2-3 semaines de marche pieds nus ça devient plus facile. Et c’est une bonne façon d’apprendre à s’écouter en y allant progressivement, inutile de vouloir marcher 3h dans les cailloux dès le 1er jour. Une après-midi à s’activer pieds nus dans son jardin avec un gazon tout doux est déjà extrêmement bénéfique ou enlever les chaussures un moment lors d'une balade ou lors d’une pause… Ceci dit, ce qui m’a provoqué le plus de douleurs aux pieds dans ma Vie, ce n’est pas la marche pieds nus, mais bien les chaussures qui font des cloques ou qui serrent trop les doigts de pieds ou les gardent dans l’humidité sans air ! Et ces mêmes chaussures nous coupent de la Terre et du rythme de la Terre.


Car marcher pieds nus c’est me mettre au rythme de la Terre. Marcher pieds nus c’est me connecter à notre Mère la Terre. Bien sûr il existe tous les bienfaits dont vous trouverez de nombreuses listes sur internet, tel que : la mise à Terre, la stimulation des points de réflexologie, le renforcement de la musculature du pied et du corps dans son entier, l’activation de la circulation des fluides électriques entre le corps et la Terre, etc. Mais moi si je marche pieds nus ce n’est pas pour ces raisons, car je n’avais pas (consciemment) conscience de ces bienfaits quand j’ai commencé. Si je marche pieds nus, c’est très simple, c’est parce que mes pieds sont faits pour être posés sur la Terre. Ils sont faits pour toucher la Terre. Ils sont faits pour marcher nus, Libres, Sauvages et Vivants ! Je suis faite pour être Libre, Sauvage et Vivante !


Marcher pieds nus c’est être douce avec la Terre, la toucher avec Conscience. Marcher pieds nus c’est être plus discrète en forêt. Marcher pieds nus c’est être vulnérable. Marcher pieds nus c’est être forte. Marcher pieds nus c’est ressentir quand le sol d’une forêt est sec ou humide. Marcher pieds nus c’est savoir me détendre, car plus je suis crispée plus ça fait mal ! Marcher pieds nus c’est me reconnecter à qui je suis originellement. Marcher pieds nus c’est avoir des supers chaussures en cuir auto-réparantes et ultra-adaptées. Marcher pieds nus c’est marcher sur un p… de caillou pointu de m… ! Marcher pieds nus c’est sauter dans une flaque sans mouiller mes chaussures et en ressentant la fraîcheur de l’eau. Marcher pieds nus c’est ressentir toute la belle magie de la rosée matinale sous mes pieds. Marcher pieds nus c’est ressentir la Vie, cette puissance de Vie, cette force de Vie d’une intelligence infinie qui monte du cœur de la Terre, qui passe par la plante de mes pieds, traverse chaque cellule de mon corps et ma colonne vertébrale pour ressortir par le sommet de mon crâne et s’élever jusque dans le Ciel, encore et encore…


Je vous laisse imaginer ma satisfaction, dans cette conférence, lorsque le Docteur Zürcker a évoqué les bienfaits de la marche pieds nus. J’étais bien sur la seule personne pieds nus et j’avais eu droit à mes traditionnels regards interrogateurs lorsque je suis arrivée dans cette salle. Quand le conférencier a évoqué la marche pieds nus j’ai vu d’autres regards se pencher sur mes pieds, des regards avec une petite étincelle de Vie qui disaient : et si moi aussi je posais mes pieds sur la Terre ?


Et Monsieur Zürcher qui nous posait la question : Pourquoi en sommes-nous encore à marcher avec ce plastique qui nous coupe de la Terre ? Quand avons-nous touché la terre la dernière fois ?


Ces questions m’ont rappelé le passage d’un livre que l’on m’a prêté il y a quelques années et que j’ai beaucoup aimé « Le pape des escargots ! » : « Je tire ma force de la Terre. Du contact de la Terre. Si les Saintes Écritures disent : « Ôte ta chaussure de ton pied, et cetera, et cetera ». C’est pour que le pied soit en contact direct avec la sainte Terre, Vierge et Mère ! Dans vos voitures, avec vos semelles de caoutchouc, vous êtes des cadavres ambulants ! Isolés de la Terre, comment voulez-vous recevoir le courant qui donne la Grande Illumination ? »


Si vous souhaitez expérimenter la marche pieds nus agrémentée de quelques connaissances sur la nature, les plantes, les animaux et d’une reconnexion profonde à vous-même, je vous propose les Immersions Sauvages « Être la Vie ! » Cependant pour commencer la marche pieds nus par vous-même et ressentir la Vie vous traverser de la Terre jusqu'au Ciel c’est très simple : enlevez vos chaussures et posez vos pieds sur la Terre…


Avec toute ma Tendresse,


Laetitia Stucki

 

Un petit mot concernant l’illustration de cet article qui est un tableau que j’ai acheté il y a quelques années à l’artiste Julien Wolga Je vous recommande d’aller voir ce qu’il fait autant au niveau de ses dessins, de ses sculptures que de ses réflexions très inspirantes. Ce tableau me touche beaucoup avec le petit Arbre qui non seulement marche, mais en plus pieds nus, et tout nu et le grand Arbre qui le regarde d’un air que j’interprète comme étant du questionnement et probablement aussi une prise de conscience sur les nouvelles perspectives que lui offre la vision de ce petit Arbre qui marche pieds nus…

161 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page